Il faut distinguer l’activité de l’exercice physique. Je vous propose de bien comprendre ces deux principes pour une approche plus efficace des deux appellations.

L’activité physique et ses apports

En fait, l’activité physique fait travailler tout ou partie du corps. Elle repose sur des pratiques comme le running, le vélo, le cardio running.

Elle sert à la stimulation de la part sympathique du système nerveux. Elle favorise l’action, la combativité et apporte une solution face au stress.

Pour autant, l’activité physique n’apaise pas consciemment le mental.

Le but de l’exercice physique

Elle propose des mouvements en pleine conscience pour plus de corporalité. La partie parasympathique du système nerveux est sollicitée.

Cette partie favorise la relaxation, la régénération, la récupération. De plus, elle permet une excellente digestion et un meilleur sommeil.

Ses pratiques concernent essentiellement le yoga, le qi gong, les pilates, entre  autres.

La synthèse des deux sports physiques

L’activité et l’exercice physique sont nécessaires. Toutefois, le système sympathique est souvent plus sollicité que le côté parasympathique.

Or, cela engendre un déséquilibre corporel. Malheureusement, ce déséquilibre provoque plus d’épuisement, un vieillissement accentué des cellules.

Certaines maladies peuvent même apparaître. Pour sa part, le running apporte du raffermissement, l’évacuation des toxines, l’oxygénation des cellules et la prévention des maladies cardio-vasculaires.

Mais, cela s’avère incomplet. Afin de rétablir l’équilibre du corps, il convient d’adopter des postures régénératrices tout en travaillant la respiration.

Les apports du hatha-yoga

Le hatha-yoga permet d’associer l’activité et l’exercice physique. Terme issu du sanskrit, le hatha-yoga propose une maîtrise du corps et des sens.

Il procure un enchainement de postures simples et complexes. Les postures demandent un maintien de 3 minutes environ par mouvement.

La pratique du hatha-yoga fournit l’augmentation de la forme sur la durée. Sur le plan physique, le hatha-yoga fournit plus de souplesse, des articulations renforcées.

Sur le plan mental, il favorise la concentration, une meilleure mémorisation, des pensées plus claires. Sur le plan émotionnel, le hatha-yoga met en avant une gestion optimale du stress, une anxiété réduite, un excellent sommeil.

Le hatha-yoga doit être pratiqué régulièrement. Il faut user de patience et de persévérance.

Plusieurs témoignages relatent un diabète récurrent qui s’améliore nettement après 3 mois de  pratique. A titre de prévention, apprendre le self control et faire un régime strict de huit semaines suivi d’une alimentation saine et équilibrée permet d’éloigner l’apparition du diabète de type 2.

En effet, cette maladie demande la pratique d’un exercice physique approprié à l’instar du hatha-yoga. Retrouvez d’autres techniques ici.

Crédit Photo : southingtonschools.coursestorm.com & confiteordeo.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *