Je vais vous parler du morphotype pour en savoir un peu plus sur le genre d’entraînement ou de nutrition à proscrire ou à prioriser.

La définition du morphotype

Grâce à l’américain Sheldon, on peut définir l’être humain avec trois somatotypes. On part avec des couches de tissus à travers l’endoderme, le mésoderme et l’ectoderme et on aboutit à 3 types corporels.

Cela concerne l’endomorphe, le mésomorphe et l’ectomorphe. Pour repérer l’endomorphe, on fait référence à la partie de l’estomac et du système digestif.

Il est illustré par un corps rond, plutôt enrobé et des muscles peu développés. Pour connaître le mésomorphe, on va partir sur une musculature et un système circulatoire développé.

En fait, c’est un corps énergétique et musclé naturellement. Enfin, l’ectomorphe est associé à un système nerveux développé.

Il représente un être au corps sec, mince et osseux. Ces 3 types permettent de comprendre les bases du capital génétique.

Pour plus de renseignements, lisez cet article.

Les spécificités des 3 morphotypes

L’ectomorphe possède des épaules étroites et des os fins. Nerveux et petit mangeur, il brûle rapidement les graisses via un métabolisme rapide.

Quant à l’endomorphe, c’est un individu trapu. Ses muscles sont situés sur le bas du corps, tandis que le reste est enrobé.

Dotés de gros os avec des muscles peu proéminents, il a faim en permanence et il est en surpoids. Son physique stocke facilement la graisse.

Pour le mésomorphe, c’est un athlétique naturel. Ses os sont larges avec des muscles développés.

Il prend rapidement du muscle et perd facilement la graisse.

Le type d’entrainement des 3 morphotypes

L’ectomorphe doit mettre l’accent sur la musculation et proscrire le cardio. Il faut privilégier les grands groupes musculaires pour des séances d’entraînement courtes et intenses.

Pour l’entraînement de l’endomorphe, la régularité de l’effort est primordiale. Les séances d’entraînement sont un mix de cardio et de musculation.

Il faut fabriquer du muscle et chasser le gras avec du vélo, de la course à pied et des exercices poly-articulaires. Pour le mesomorphe, l’entraînement requiert des exercices de base et d’isolation.

Le régime nutritionnel pour les 3 morphotypes

L’ectomorphe doit opter pour des protéines et des glucides en quantité et ajouter en complément du gainer sous forme de shaker. L’endomorphe peut prioriser les protéines et les légumes verts à volonté.

Il doit ajouter un brûleur de graisse et manger de la protéine whey à titre de collation. Le mésomorphe doit doser intelligemment les protéines et les glucides.

Les compléments oscillent entre whey et caséïne. Découvrez les aliments en détail en vous rendant ici.

 

Crédit Photo : fr.treated.com & all-musculation.com

J’aime le sport, c’est devenu mon hobby, ma passion, ma vie en quelque sorte. Je suis heureux tous les jours de pouvoir en faire profiter mes élèves durant mes séances de coaching et sur ce blog 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *