Je vais vous indiquer la meilleure manière de calculer sa fréquence cardiaque maximum pour une bonne gestion de sa cardio. Cela permet de mieux s’entraîner pour la pratique d’un sport.

A propos du calcul de fréquence cardiaque maximum

Pour débuter, la fréquence cardiaque ou FC correspond au nombre de battements de cœur à la minute ou bpm. On peut prendre la FC au repos ou après l’effort.

En fait, la fréquence cardiaque maximale sert à la mesure de la capacité maximum du cœur à battre en 1 minute. Ainsi, cela traite de la fréquence cardiaque à ne pas dépasser après un effort sportif.

Cette référence diminue au fur et à mesure que l’âge augmente. De plus, connaître la FC max est nécessaire quand on pratique une activité sportive.

Pour en connaître davantage, rendez-vous ici.

Les méthodes les plus usitées

On peut citer la méthode Astrand, le test terrain ou la méthode Karvonen. Avec la méthode Astrand, on part d’une formule différente pour les hommes et les femmes.

Pour les hommes, on prend le chiffre 220-âge, et pour les femmes, on applique 226-âge. Avec le test de terrain, on mesure la FCM avec un cardio fréquencemètre.

Après plusieurs exercices répétés, on pousse l’effort au maximum sur une distance ou une durée courte. Quant à la méthode Karvonen, elle va tenir compte de la fréquence cardiaque au repos et de la réserve.

La fréquence cardiaque et ses enjeux

Pour brûler des graisses, on effectue du cardio. Néanmoins, l’effet obtenu dépend de la fréquence cardiaque.

Un excellent cardio permet de muscler le cœur. Toutefois, ce n’est pas suffisant pour perdre de la graisse.

Les autres filières énergétiques sont sollicitées. En effet, le glucose et le glycogène sont largement revendiqués comparativement à une infime partie des graisses stockées.

La fréquence cardiaque et les graisses à perdre

Pour s’entraîner à une faible fréquence cardiaque de 60 à 70° C, il faut maintenir un rythme léger sur la durée et pratiquer un entraînement long. Dans ce cas, on élimine 85% de calories sous forme de graisses.

Pour un entraînement à fréquence moyenne de l’ordre de 70 à 80%, il faut progresser dans l’endurance, tenir compte de la force du système cardiovasculaire et respiratoire. On brûle 50% de gras.

Pour un entraînement de haute intensité de 80 à 90 %, le métabolisme augmente et brûle davantage de gras. Néanmoins, muscler le cardio sera prioritaire par rapport à la graisse brûlée.

Le seuil de lipolyse en question

Il s’agit de la fréquence cardiaque modérée avec la mobilisation d’un maximum de graisse pour l’énergie. En réalité, c’est la bonne solution.
Pour en savoir plus, consultez ce lien.

 

Crédit Photo : linternaute.fr & youtube.com

J’aime le sport, c’est devenu mon hobby, ma passion, ma vie en quelque sorte. Je suis heureux tous les jours de pouvoir en faire profiter mes élèves durant mes séances de coaching et sur ce blog 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *