Manger des insectes n’obéit pas à un simple effet de mode. Je vous propose de découvrir ce nouveau type de nutrition pour la diète du sportif.

Les insectes au menu

L’entomophagie ou le fait de manger des insectes devient de plus en plus fréquent sur le continent européen. Parfois, ils sont consommés en apéritif, à titre de curiosité.

Le côté riche en protéines des insectes incite certains sportifs à consommer davantage ces aliments lors d’une diète sportive.

L’apport d’un super aliment

Les insectes comestibles procurent des protéines en quantité suffisante. Faibles en matière grasse, ces aliments sont fournis en calcium, en magnésium, en zinc et en fer.

Certaines espèces sont pourvues en vitamine B1, B6, B12, etc. Consommer des insectes revient à manger un super aliment pour le maintien du poids, le développement de la musculation et la forme physique.

Une mutation génétique peu risquée

En fait, les insectes comestibles font partie des espèces les plus éloignées génétiquement de l’être humain. Cet éloignement génétique amoindrit fortement le risque de mutation et de maladie.

Il faut citer l’exemple de la filière bovine avec la maladie de la vache folle ou la filière avicole avec la grippe aviaire. La peste porcine fait partie de ces maux.

Par ailleurs, l’humanité consomme des insectes depuis l’ère préagricole, à travers le paléolithique. Ainsi, le fait de manger des insectes est inscrit dans les gênes humaines, d’où une bonne tolérance alimentaire.

Un goût appréciable

La vue des insectes peut rebuter, de prime abord. Toutefois, en laissant les appréhensions et les idées reçues de côté, il faut essayer.

En fait, les insectes sont délicieux si on les cuisine de la  façon la plus adaptée. Ils peuvent être frits dans de l’huile végétale, servis chauds ou froids.

Réduits en poudre et transformés, ils sont préparés sous forme de boulettes ou de pavé de type steak haché. Des recettes nouvelles restent à découvrir. Le côté neutre de ce super aliment permet d’imaginer des plats sucrés ou salés voire épicés selon les attentes.

Un atout certain pour l’environnement

L’industrie de la viande génère beaucoup de protéines. Or, la production et la transformation de ces viandes se traduit par une quantité immense de déchets et de sous produits.

Ces opérations requièrent de l’énergie tout en polluant les sols, le réseau d’eau et l’environnement dans son ensemble. Les insectes comestibles constituent une alternative beaucoup plus économique et moins polluante.

En effet, l’élevage d’insectes ne demande qu’une quantité réduite en eau, en nourriture et en espace. Découvrez d’autres sujets ici.

Crédit Photo : ecole.salamandre.net & next-food.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.