Une vitamine désigne une substance organique indispensable pour le bon fonctionnement de l’organisme. Sa fonction principale est de contribuer à l’assimilation et à l’utilisation des nutriments pour que chaque cellule du corps humain puisse effectuer sa mission convenablement.

Ainsi, il est possible de maintenir l’équilibre vital, de garantir la croissance et la reproduction de l’être humain.

Pourquoi consommer des vitamines ?

Nous ne sommes pas sans savoir que l’organisme d’un être humain a des besoins fondamentaux en nutriments pour pouvoir fonctionner normalement. Parmi ces nutriments, on compte les vitamines dont la présence avec une quantité normale est vitale pour notre organisme.

Les besoins en vitamines de chaque être humain diffèrent en fonction de sa morphologie et de ses besoins nutritionnels.

Elles sont avant tout essentielles pour maintenir notre équilibre et garantir un fonctionnement adéquat de l’organisme. Contribuer au développement des os, permettre aux yeux de s’adapter à l’obscurité ou encore assurer un fonctionnement du système immunitaire, tels sont les contributions directes des vitamines dans le métabolisme du corps humain.

Les vitamines : quels sont leurs rôles ?

Les vitamines ont pour rôle de veiller au développement, au fonctionnement et à la stabilisation de l’organisme. Leur implication dans de nombreuses fonctions du corps humain est si importante que l’organisme ne pourrait survivre sans elles.

Développement et renouvellement des cellules, développement du squelette, production d’énergies, synthèse de l’ADN ou encore coagulation du sang font partie de leurs innombrables rôles. Une diversité de fonctionnalité qui est due à leurs différences structurelles.

Une carence en vitamines désigne dans ce cas, une absence manifeste de vitamines nécessaires à l’équilibre de l’organisme. Comme la majorité des principales vitamines ne peuvent être synthétisées par l’organisme, il est nécessaire de s’en procurer quotidiennement. Chaque vitamine a son rôle spécifique et ne devrait être négligée.

Quels sont les catégories et les différents types de vitamines ?

Bien que chaque vitamine dispose d’un rôle spécifique, elles sont regroupées en deux familles distinctes en fonction de leurs aspects et de leurs fonctionnalités. Il y a les vitamines hydrosolubles d’un côté et les vitamines liposolubles de l’autre. 

Les vitamines hydrosolubles

Les vitamines hydrosolubles désignent les vitamines solubles dans l’eau et que le corps humain ne peut produire ni stocker dans l’organisme. Elles regroupent les vitamines du groupe B de B1 à B12 et la vitamine C.  

La vitamine B1 ou thiamine

La vitamine B1 est l’une des vitamines du complexe B. Présente notamment dans les produits céréaliers, dans les germes de blé, les légumineuses, le porc et les abats, la thiamine veille à la transmission de l’influx nerveux. Ses fonctionnalités permettant la transformation des glucides sont importantes pour le développement de l’organisme.  

Une carence en vitamine B1 peut provoquer un manque d’appétit, une fatigue intense et une perte de poids. Il faut 0,6 à 2,3mg/jour à l’organisme.

La vitamine B2 ou riboflavine

Comme toutes les vitamines du complexe B, elle génère de l’énergie et participe à la fabrication des hormones et des globules rouges. On lui doit également la réparation et la cicatrisation des tissus ainsi que la métabolisation des macronutriments.

Volaille, mollusques, graines, noix, légumes verts feuillus et produits laitiers sont principalement riches en riboflavine.

Une carence en vitamine B2 peut causer une ariboflavinose qui entraîne des lésions oculaires et une irritation des muqueuses. Nos besoins sont de 1,5 à 1,8mg/jour.

La vitamine B3 ou niacine ou la vitamine PP

Cette vitamine participe à la génération d’énergies et au processus de constitution du matériel génétique ou l’ADN pour une croissance constante et normale du corps. La niacine est surtout présente dans les viandes, les volailles, les poissons, les arachides ou les céréales complètes.

Une carence en vitamine B3 est à l’origine de la pellagre, de la photosensibilité, des maux de tête et des vertiges ainsi que d’une grande fatigue. Nos besoins sont de 10 à 20mg/jour.

La vitamine B5 ou acide pantothénique

La vitamine B5 a un rôle capital dans le métabolisme des différents nutriments énergétiques comme les glucides, les lipides ou les acides aminés. Elle favorise la fabrication et la régulation des neurotransmetteurs pour un meilleur influx nerveux.

Le fonctionnement des glandes surrénales, la formation de l’hémoglobine et de la peau dépendent d’elles. On la retrouve dans des produits comme les céréales, les poissons, les champignons, les graines de tournesol ou les abats.

Une carence en vitamine B5 entraîne parfois des troubles digestifs, un déficit immunitaire, des insomnies, des crampes et fourmillements dans les mains et les pieds. Nos besoins sont de 2 à 10mg /jour.

La vitamine B6 ou pyridoxine

Cette vitamine est surtout connue pour sa vertu préventive contre les maladies cardiovasculaires, la dépression ou l’ostéoporose. Son pouvoir de renforcement des fonctions cognitives quand elle est associée à d’autres vitamines comme la B9 ou la B12 font sa spécificité. Graines, soja, avocats ou bananes renferment de la pyridoxine en quantité suffisante pour maintenir une stabilité de l’organisme.

Une carence en vitamine B6 peut générer une dermatite séborrhéique, une inflammation de langue et un état dépressif en plus de la commissure des lèvres. Nos besoins sont de 2 à 4mg /jour.

La vitamine B8 ou biotine

Présente essentiellement dans les produits à base de grains entiers, les champignons et la banane, elle aide à la transformation des éléments composés de l’organisme comme les graisses et le glucose.

Une carence en vitamine B8 est à l’origine de la dermatite, des pertes de cheveux et parfois même conduit à un état dépressif. Nos besoins sont de 50 à 150 microgrammes/ jour.

La vitamine B9 ou acide folique

La vitamine B9 concourt au métabolisme de l’ADN, de l’ARN et des acides aminés. Sa présence est indispensable pour aider dans le développement des tissus et à la synthèse des neuromédiateurs pour veiller à l’aboutissement du métabolisme du cerveau et des nerfs. On retrouve surtout de l’acide folique dans les légumes verts, les fruits et les graines.

Une carence en vitamine B9 provoque une perte d’appétit, des maux de tête, des inflammations de la langue et un amaigrissement. Nos besoins sont de 0,1 à 0,3mg/jour.

La vitamine B12 ou cobalamine

La cobalamine intervient dans la préservation des cellules nerveuses et des tissus osseux grâce à la fabrication de matériaux génétiques notamment les globules rouges. Les aliments d’origines animaliers comme les viandes, les fruits de mer, les œufs ou le fromage contiennent de la vitamine B12 en grande quantité.

La carence en vitamine B12 entraîne de la fatigue, des troubles d’humeur, des constipations et un amaigrissement. Nos besoins sont de 0,003mg/jour.

La vitamine C ou acide ascorbique

L’une des vitamines les plus connues par le grand public, c’est la vitamine C. Ses capacités de défense contre les infections bactériennes et virales font sa renommée. Son action antioxydante ainsi que son pouvoir détoxiquant de substances cancérigènes et cicatrisantes interviennent dans de grandes fonctions de l’organisme. Présents dans tous les végétaux et les fruits rouges, on notera que les agrumes en sont tout particulièrement riches.

Une carence en vitamine C est à l’origine du scorbut, une difficulté de cicatrisation, une asthénie et des infections respiratoires répétées. Il faut 10 à 60mg/jour à l’organisme.

Les vitamines liposolubles

Elles sont constituées par les vitamines solubles dans les graisses et que l’organisme peut stocker et mettre en réserve. Il s’agit des vitamines A, D, E et K.

La vitamine A 

Primordiale pour l’amélioration du mécanisme de la vision, elle agit directement sur le système immunitaire, quel que soit l’âge de l’individu. Présente sous forme de rétinol, la vitamine A contribue à la croissance immunitaire.

Elle est présente dans les produits d’origine animale tels que les foies d’animaux d’élevage et dans les produits d’origine végétale sous forme de caroténoïdes provitaminiques comme les abricots ou les carottes.

Une carence en vitamine A entrave au fonctionnement du métabolisme. Le besoin du corps humain est de 0,75 à 0,90mg/jour.

La vitamine D

Elle est synthétisée principalement par l’organisme au niveau de la peau, grâce à l’action des rayons du soleil et des ultraviolets. De plus, elle contribue au renforcement de la capacité des intestins à absorber le phosphore, le calcium et le maintien de l’équilibre physiologique du corps.

Huiles végétales, produits laitiers et poissons gras comme le saumon ou la sardine en sont principalement riches. La vitamine D fait partie des seules vitamines que l’organisme peut synthétiser.

La vitamine E

Connue particulièrement pour ses propriétés anti-inflammatoires, la vitamine E protège l’organisme des corps gras et de l’oxydation. Vitamine liposoluble, elle protège les membranes des cellules du corps humain à l’instar des globules rouges et des globules blancs. De plus, ses propriétés vasodilatatrices contribuent au bon fonctionnement du corps. On la retrouve dans les arachides, les graines de tournesol, les amandes et les noisettes.

Une carence en vitamine E peut générer des problèmes neurologiques à cause des troubles d’absorption des matières grasses que cela peut causer. Nos besoins sont de 10 à 15mg/jour.

La vitamine K

Cette vitamine joue un rôle indispensable dans l’organisme du fait de ses propriétés nécessaires dans la fixation du calcium sur la matrice protidique de l’os. Mais surtout, parce qu’elle permet la coagulation sanguine. En plus de sa création par les bactéries intestinales, elle est présente également chez les légumes verts comme les asperges, les brocolis, les kiwis, les algues ou les haricots verts.

Une carence en vitamine K peut causer des maladies des voies biliaires, de l’intestin et du foie ainsi qu’une coagulation du sang. Il faut 4mg/jour à l’organisme.

Les vitamines : régulatrices de l’organisme

Dysfonctionnement de l’organisme et développement de pathologies graves, telles peuvent être les conséquences d’une carence en vitamines. Une situation qui illustre les rôles que les vitamines occupent pour le fonctionnement de notre organisme.

Bien que des compléments alimentaires multivitaminés existent et soient commercialisés en grande quantité sur les marchés, il est utile de consommer des aliments sains et naturels pour combler sa dose de vitamines quotidienne. Pour une alimentation équilibrée et un système immunitaire renforcé, rien ne vaut la consommation de cinq fruits et légumes au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *