Face aux fortes canicules qui peuvent émailler la période estivale, il faut veiller à suivre quelques principes simples et efficaces. Je vous indique comment réagir pour faire face au temps chaud si on est un adepte du running.

L’influence de la chaleur sur les capacités sportives

La fatigue est beaucoup plus accentuée avec l’arrivée des grandes chaleurs. En effet, la température corporelle est en forte élévation et l’organisme doit fournir davantage d’énergie pour une régulation optimale.

De plus, la chaleur élevée entraîne parfois des maux de tête, des nausées. En outre, une forte sudation provoque un déficit en sel et une chute de tension.

On peut saler légèrement sa bouteille d’eau. Toutefois, il est préférable de boire de l’eau en petites quantités pour proscrire la dilution de l’eau dans le sang.

Le risque de malaise est possible dans ce cas. Pour en apprendre plus, lisez cet article.

Les autres principes à considérer par temps chaud

La perte d’appétit figure aussi parmi les ressentis de la canicule. Comme le corps requiert peu de calories, l’envie de manger léger s’impose.

Ainsi, il faut miser sur les fruits et les légumes pour une hydratation maximale. En outre, on proscrit les activités sportives durant les heures chaudes, surtout si le thermomètre atteint les 30 degrés Celsius.

Si on fait du running, on ne tente pas de battre son record d’endurance. En parallèle, il faut réserver un moment de récupération après une séance de running.

Les options pour un running estival sans souci

On prend ses précautions en se levant plus tôt pour faire du running quand la fraîcheur est encore présente. Sinon, on peut ainsi opter pour un footing en salle de sport climatisée.

Quand on termine la séance, il faut patienter quelques minutes pour apaiser le rythme cardiaque et le corps avant de sortir à l’extérieur.

Pour les courses à l’extérieur, il faut privilégier les séances à l’ombre, en forêt et en pleine nature.

Le type d’alimentation à adopter

Pour bien garder tous les nutriments essentiels, il faut compenser les pertes en minéraux. Cela permet d’éviter les crampes et les courbatures post-running.

Dans une bouteille d’un litre et demi, on peut mettre 1l d’eau, ½ litre de jus de raisin, 1 citron pressé et 2 pincées de sel dans le thé ou le café. Avant de courir, on savoure un fruit pour profiter de plus de glucides.

Découvrez plus d’astuces en consultant cette adresse.

Crédit Photo : u-run.fr & sogoodsportfood.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *