Actuellement, la tendance est au minimalisme dans la fabrication de chaussures à amortir traditionnel. Je vous propose plusieurs modèles de zéro drop avec des spécificités diverses.

Le concept propre au zéro drop

Le zéro drop ne repose pas sur une solution d’efficacité. Le but est de ressentir ces sensations de proximité avec la course au naturel.

Pour autant, cela ne signifie pas être proche du sol sinon les sensations relatives aux aspérités sont loin d’être agréables. Le zéro drop concerne les runners qui ont essayé  de drop 6 mm et les chaussures plus proches du sol.

Une stratégie qui doit demeurer confortable pour le corps

En effet, il faut bien habituer son corps. Toute modification en matière d’équipement doit être progressive et prudent pour éviter les blessures.

Un run avec une course au déroulé plat s’avère moins ardu sur des chemins de traverse que sur une route bitumée. En effet, les appuis sont changeants et les foulées s’annoncent rythmées ou allongées.

Il faut prévoir aussi tout ce qui est bondissant en montée comme en descente. Dans les faits, le sol souple sert de filtre pour les chocs.

Sur une route, la foulée est régulière avec un même mode d’appui. Or, le traumatisme est plus accentué ainsi que l’amorti.

Ainsi, un drop plus rehaussé sert d’assistance aux impacts.

Quelques modèles plus adaptés au zéro drop

La pratique du zéro drop demande du matériel plus exigeant. Les modèles Altra s’adressent aux fervents adeptes du confort et de l’amorti.

Leurs chaussures zéro drop ne sont pas trop perturbantes. Si vous optez pour le modèle Olympus, l’amorti est lié à une bonne hauteur de semelle.

Pourvue de la semelle Vibram, l’aventure est à portée de chaussures zéro drop. Par ailleurs, la Lone Peak est beaucoup plus basse et légère.

C’est un modèle tout-terrain. La compétition est plus appréciable avec le Superior 4.5.

Elle promet plus d’efficacité face aux distances courtes tout en assurant une bonne accroche pour les sentiers et autres chemins.

La marque Merrell pour les fans du minimalisme

Merrell présente le modèle Bare Access TxR. Dotée d’une semelle Vibram, elle garantit une parfaite accroche tout en filtrant les cailloux au maximum.

Néanmoins, le côté dynamique est moins respecté du fait de la dureté de la semelle. En tout cas, l’espace s’avère largement suffisant pour le pied.

Pour une course encore plus authentique, la semelle ultrafine est possible  avec un modèle Traïl Glove. Cela passe par des crampons bas adaptés aux chemins secs.

Toutefois, la semelle Vibram autorise une meilleure filtration des formes pointues. Les habitués doivent aller progressivement dans cette tendance.

En effet, les tendons sont très sollicités surtout au niveau du Tendon d’Achille ou de la cheville. Retrouvez d’autres thèmes ici.

Crédit Photo : gothamfootcare.com & u-run.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *