Si vous souhaitez voyager au loin pour votre séjour running, l’Argentine vous tend les bras. En partant d’un parcours dépaysant, je vous procure quelques idées de running associé à du trek.

Un Mix époustouflant de running et de trekking en 6 étapes

Au choix, on peut opter pour 2 formats au cours de ce parcours. Il s’agit d’un format de 50 km sur 6 étapes trekking ou running ou d’un autre de 90 km en 6 étapes exclusivement en running.

La course a lieu dans 2 provinces argentines. En fait, cela porte sur le Noroeste Argentino de Salta et Jujuy.

Ces deux provinces proposent des paysages édifiants et multicolores, typiques du Noroeste. Pour plus de détails, lisez cet article.

Les deux premières étapes du parcours

En partant de Safta, la RN 68 mène vers Cafayate qui héberge un site de course. On découvre le Quebrada de las Conchas, un long canyon situé entre 1 500 à 2 000 mètres d’altitude.

Les formations rocheuses sont une pure merveille. Par la suite, on emprunte la « routa 40 » qui permet d’admirer la Quebrada de las Flechas.

A 2 280 mètres d’altitude, on découvre Cachi et ses maisons blanches situées dans une vallée au pied du Névado haut de 6 000 mètres.

Les étapes 3 et 4 du parcours de running

La troisième étape se déroule sur les hauteurs de Cachi favorables au running. Puis, on reprend la route du côté de la province de Jujuy.

La quatrième étape concerne la forêt tropicale montagneuse des Yungas. Le circuit est établi en pleine forêt à proximité des lagunes de Yala sises à 2 000 mètres d’altitude.

L’écosystème est doté d’une grande biodiversité avec une végétation luxuriante et plusieurs arbres géants. Le lieu regorge de lianes, de fougères et autres épiphytes.

L’humidité en relief permet de mieux cerner le type de température propre à l’altitude.

Les ultimes étapes du parcours argentin

On repart vers la Quebrada de Humahuaca qui est traversée par le Rio Grande. Le lieu abrite les Pucaras ou constructions militaires et les antigales ou cimetières incas ainsi que les endroits décorés de peintures rupestres.

Aux alentours de Purmanarca, on peut apprécier les fameuses montagnes colorées. On termine par la Puna et ses volcans côtoyant les mers de sel dans un décor lunaire envoûtant.

Le matériel et l’équipement à prévoir

Pour un running réussi, il faut se munir de tee-shirt techniques chauds, d’une veste de genre Gore-tex, d’une veste imperméable. On ajoute 2 paires de chaussures de type trail.

Une paire pour la piste et les sentiers et l’autre paire pour la montagne avec des pare-pierre. Ne faites pas l’impasse sur le sac à dos running ou la ceinture avec gourdes.

Pour obtenir la liste complète, consultez ce sujet.

Crédit Photo : sport-fitness.fr & marguerite-et-troubadour.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *