Je vous recommande le régime protéiné pour perdre des kilos en trop, à l’approche de l’été. A terme, on peut éliminer jusqu’à 2 à 3 kilos hebdomadaires.

Quelques infos sur le régime protéiné

Provenant des Etats-Unis, le régime protéiné date des environs des années 1960. Il est destiné à la diminution majeure des calories émanant des glucides et des lipides.

En parallèle, il faut augmenter les apports en protéine pour prévenir la perte prévue en masse graisseuse et en masse musculaire. En fait, les protéines ne concourent pas à la perte de poids.

En revanche, elles garantissent les fonctions vitales. Par ailleurs, la réduction d’apports en lipides et en glucides contribue à la perte de poids. Pour en apprendre davantage, lisez cet article.

Les deux premières étapes du régime protéiné

La première étape de protéine pure est comprise entre 3 à 5 jours. On ne mange que de la nourriture à haute teneur en protéine avec de l’eau sur l’ensemble des repas.

Ainsi, l’effet de cétose permet aux graisses stockées dans les tissus adipeux de constituer les principales sources d’énergie de l’organisme. La seconde étape de minceur passe par l’apport progressif de fruits, de légumes et de féculents en quantité moindre et des apports élevés en protéines.

Les dernières étapes du régime protéiné

L’étape de transition permet le retour progressif à une alimentation plus classique avec l’apport d’un repas riche en protéines à rythme de 2 à 3 fois par semaine. Il faut juste réduire les quantités de tous les mets.

Pour autant, les sucres simples sont à proscrire. Enfin, l’étape de stabilisation est le retour à l’alimentation normale.

Il faut prendre un à 2 substituts de repas si on a fait quelques écarts ou si on a consommé des mets festifs la veille.

Les principaux composants du régime protéiné

Les aliments essentiels du régime protéiné incluent les œufs, les produits laitiers maigres. Les légumes à privilégier concernent la consommation à volonté de légumes verts, d’asperges, de brocolis, de céleri, de choux vert.

On limite l’apport des haricots verts, des poireaux et des tomates avec un total de 200 g de légumes au quotidien. Par contre, on évite le maïs, la betterave, les petits pois et le potiron car ils bloquent la cétose.

Côté viande, on met en avant le poulet, le poisson rouge sans l’interdire. Quant aux végétariens, ils vont opter pour l’apport de spiruline en gélules ou en comprimés.

En outre, le soja associé aux céréales est un  apport important en protéine végétale. Pour mieux comprendre le régime protéiné, adressez-vous ici.

Crédit Photo : madame.lefigaro.fr & cosmopolitan.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *