Le VTT est une discipline accessible à tous. Je vous propose d’en savoir plus sur la pratique du VTT et ses essentiels.

Quelques infos sur le VTT

A la base, la pratique de cette discipline a débuté avec le Moutain Bike, une sorte de vélo de montagne. Ainsi, le but initial consiste à faire des randonnées dans la forêt ou sur les chemins.

Contrairement au vélo de course, le VTT se pratique en pleine nature. Ainsi, ce sport permet d’affronter l’essentiel des terrains accidentés.

On peut citer les pistes forestières. On peut aussi arpenter les monotraces davantage escarpés et techniques à l’instar des chemins alpins.

Pour en savoir plus sur le VTT, lisez cet article.

Les critères de choix du VTT

Selon les sports à pratiquer, on opte pour le VTT le plus convenable. On sélectionne le VTT selon la pratique, à savoir le cross country, la descente, l’enduro. On tient aussi compte de la géographie  du terrain plane ou plutôt en montagne.

Par ailleurs, le pratiquant doit considérer son état physique général et la fréquence d’utilisation. Ces 2 facteurs permettent de définir le confort et le rendement du VTT.

Certains vélos sont confortables et suspendus mais ils pêchent par le poids. D’autres modèles sont rigides peu confortables mais sont plus performantes.

Il existe des VTT de 29 pouces, de 26 pouces, de 27 et demi, relatifs à la taille des roues.

Les astuces de la pratique du VTT

Le VTT figure parmi les sports d’endurance. En effet, on peut œuvrer sur des pistes tout en franchissant plusieurs obstacles.

Côté équipement, le VTT requiert un casque et parfois des genouillères pour les plus fragiles. Ces éléments permettent d’amortir les divers chocs, notamment avec les arbres ou les branches.

L’hiver avec les pentes neigeuses empêche la pratique du VTT. Dans des régions plus chaleureuses, le VTT est praticable tout le long de l’année.

Le VTT et la perte de poids

Pour perdre du poids et brûler des graisses, le VTT est un sport idéal. Grâce à l’alternance d’effort à haute et faible intensité, le VTT travaille l’activité cardio-vasculaire notamment dans les zones pentues.

Véritable renforçateur de muscle, le VTT met en avant une combustion accélérée des graisses. Au niveau de l’équivalence métabolique, on considère une activité physique telle une unité statistique ou MET.

Ainsi, on peut profiter du ratio entre la dépense énergétique d’une activité physique au cours de l’effort et la dépense énergétique du sportif au repos. Ainsi, le VTT figure dans le classement des sports d’intensité élevée.

Il est similaire à la corde à sauter, le foot et l’escalade. Pour plus d’astuces, consultez ceci.

Crédit Photo : arc1950.com & lesgets.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *