Je mesure le peu d’importance accordé à la récupération alimentaire après une séance de running. Pourtant, il convient de se restaurer de manière adéquate pour préserver une alimentaire saine à destination du corps.

L’étape majeure de la récupération

Après l’effort, il faut veiller à bien manger. Néanmoins, il ne faut pas se précipiter sur n’importe quel aliment bourratif ou trop gras.

Une alimentation adaptée permet de retourner courir ou de récupérer sans crampes ni courbatures. Dans les faits, la nutrition doit être parfaitement intégrée à l’entraînement au running.

Il faut préparer un planning d’alimentation et calculer l’heure optimale pour réaliser d’excellentes performances, amoindrir les problèmes de blessure et obtenir de bons résultats.

Eviter de manger ou sauter un repas peut s’avérer néfaste car on risque l’hypoglycémie. De plus, le risque des nausées et de blessure est accentué.

Pour connaître plus de détails, rendez-vous ici.

L’adaptation du repas a l’effort

Pour maximiser la récupération, il faut penser à adapter le repas après la course par rapport au genre d’entraînement. Après un effort au running, il faut consommer la collation ou le repas une heure après la course.

Il faut prioriser des aliments remplis de glucides, de protéines et d’électrolytes provenant des légumes pour la régénération des muscles. Pour un entraînement run basé sur la vitesse, il est préférable de manger 30 minutes après l’effort pour nourrir les muscles en lipides, en glucides et en protéines.

Par contre, une course sur la longueur requiert une collation dans les 30 mn après l’effort. Cette alimentation doit être accompagnée d’un repas complet une heure après la fin du run et doit contenir de l’avocat ou des noix pour amoindrir l’inflammation.

Ensuite, un grignotage toutes les deux heures s’impose pour une récupération dans de bonnes conditions.

Les aliments utiles pour la récupération

A la base, les sucres lents sont préférables comme les pâtes, la pomme de terre, le riz. Du côté des protéines, on peut citer les œufs brouillés, la viande blanche, les lentilles.

Quant aux sucres rapides, elles ont trait au miel, aux bananes, aux fruits secs. Pour une récupération rapide, on peut associer des glucides et des protéines afin de favoriser l’assimilation du glucose au niveau des muscles et des fibres musculaires.

La réhydratation après le run

La réhydratation est incontournable après le run. En effet, il faut miser sur sa régularité et une bonne fréquence.

Pour l’après-course, il faut choisir une eau minérale riche en sodium qui réduit le taux d’acide lactique. Une boisson sucrée au miel peut aussi faire office de réhydratant.

Il faut impérativement boire dans l’heure suivant la course. Retrouvez plus de conseils en consultant cela.

Crédit Photo : nutritionsport.com & mensfitness-magazine.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *