Les runners connaissent certainement la fracture de fatigue, mais si ce n’est pas votre cas, je vais spécialement vous parler de cette blessure que les coureurs redoutent largement.

La fracture de fatigue : qu’est-ce que c’est ?

La fracture de fatigue est une chose qui résulte d’une activité physique trop intense. Pour certains coureurs, la fracture de fatigue rime tout simplement avec stress, et ce n’est pas du tout faux.

Contrairement à certaines idées, ce type de fracture ne ressemble donc pas aux bris classique. Ce n’est pas forcément le résultat d’un choc violent, parce qu’en général, elle survient à la suite de contraintes qui se produisent de manière répétée.

Dans la majorité des cas, la fissure touche le péroné, le tibia ou encore les métatarses.

Pourquoi la fracture de fatigue atteint un coureur ?

Déjà, il faut préciser que tout le monde peut être victime de ce type de fracture, y compris les coureurs qui ont une très bonne condition physique. La fracture peut toucher même un os sain. Le problème peut survenir d’un os trop sollicité ou mal travaillé.

La fracture de fatigue survient donc à la suite d’un dysfonctionnement entre les différents tissus osseux du coureur. Il est à préciser que ce type de fracture est invisible. Par contre, elle est très douloureuse.

Moyens pour éviter la fracture de fatigue

Pour éviter ce type de problème, il faut réaliser son programme d’entraînement avec prudence et petit à petit. Il faut éviter de forcer les choses. Pour débuter en tant que runner, il faut par exemple commencer avec deux entraînements par semaines, puis trois.

Dans le programme, il faut penser à inclure des séances moins robustes comme une petite course à pied ou une séance de natation, de cyclisme. Ainsi, les os pourront respirer et votre corps pourra s’ajuster.

Pour éviter la fracture de fatigue, il faut avoir une bonne habitude alimentaire. En même temps, bien boire s’impose. Le fait de suivre ces règles vous permettra de lutter contre l’acidité de votre corps.

Sachez que lorsque votre organisme est acide, votre structure osseuse se fragilise, dans ce cas-là, vous devenez plus exposé à la fracture de fatigue. Pour éviter cette fracture, après une rude séance d’exercices, pensez à boire des eaux minérales riches en bicarbonate.

Ainsi, le calcium va se fixer sur le réseau fibreux de l’os et va le rendre plus rigide. Quant aux nourritures, pour endurcir vos os, misez sur les fruits et les légumes. Vous pouvez aussi manger du miel, prendre du thé vert.

 

Crédit Photo : testeurs-outdoor.com & tpe-sur-le-surentrainement-en.pepper-site.com

J’aime le sport, c’est devenu mon hobby, ma passion, ma vie en quelque sorte. Je suis heureux tous les jours de pouvoir en faire profiter mes élèves durant mes séances de coaching et sur ce blog 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *